Visiter Pétra

©Elena Petrova

Site incontournable, Pétra est l’un des joyaux du pays. Les visiteurs qui traversent le célèbre Siq s’émerveillent devant la beauté du Trésor. Ses canyons, belvédères et falaises de grès abritent de vastes tombeaux, des églises et autres stèles funéraires. Marquée par plus de 2000 ans d’Histoire et classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la cité nabatéenne est un lieu magique à voir au moins une fois dans sa vie.

 

Connaître Pétra : son Histoire

Créée vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. par les Édomites, Pétra passa aux mains des Nabatéens deux siècles plus tard. Ce peuple arabe nomade utilisa la position stratégique de la ville pour la faire prospérer. Elle était située au carrefour des routes marchandes reliant l’Orient à l’Occident. Les caravanes chargées d’épices, d’encens et autres produits précieux y faisaient une halte. Les transporteurs trouvaient dans la cité de l’eau en abondance et appréciaient la protection des Nabatéens contre les maraudeurs. Peuple de fermiers et d’agriculteurs, les Nabatéens construisirent un réseau complexe de canaux et de citernes. L’approvisionnement en eau n’étant pas un problème dans ce milieu aride, Pétra put se développer jusqu’à s’étendre sur près de 10 km² et devenir la capitale du royaume nabatéen. La modification des routes commerciales et les activités sismiques de la région entraînèrent l’abandon progressif de la cité à partir du VIIIe siècle. Tombé dans l’oubli, le site fut redécouvert par Jean-Louis Burckhardt en 1812.

 

Découvrir Pétra : son architecture

Au cœur de montagnes, de falaises et de gorges colorées, Pétra fut construite et sculptée dans les parois rocheuses. Tour à tour édomite, nabatéenne puis romaine, la cité garde dans son architecture les traces des civilisations passées. Dans ce vaste site archéologique, de nombreux édifices ont résisté aux séismes et au passage du temps. On y trouve des tombeaux et temples ouvragés, des théâtres antiques, des rues à colonnades et un arc de triomphe érigé par les Romains. Des fouilles récentes ont révélé plusieurs églises dont certaines présentent des pavements typiquement byzantins en mosaïques de couleur. Les vestiges de canaux, tunnels et barrages rappellent l’ingéniosité des peuples d’antan. Citernes et réservoirs sont encore visibles dans la cité.

Nos voyages associés


Visiter Pétra : les incontournables

De nombreux édifices présentent un incroyable état de conservation. Le plus célèbre est sans nul doute le Khazneh, ou Trésor. C’est après avoir traversé un étroit sentier creusé dans la falaise, le Siq, qu’apparaît ce monument d’une exceptionnelle richesse architecturale et artistique. D’autres tombeaux nabatéens traditionnels surprennent et enchantent le visiteur : la Tombe à l’Urne, le Tombeau Corinthien ou encore le Tombeau de la soie. Extraordinaire fusion d’architecture et d’art, les temples de Pétra, notamment le Temple des lions ailés et le Grand Temple, marquent la rencontre significative de l’Orient et de l’Occident. Plus loin, les hauts lieux sacrificiels et autres lieux religieux valent le détour. Les plus importants sont les djebels Madbah, M’eisrah, Habis et al Madras.

 

Les activités à faire à Pétra

Le site regorge d’activités permettant aux personnes de profiter de la ville de multiples manières. Plusieurs sentiers de randonnée permettent de prendre de la hauteur et de surplomber la cité. Après avoir gravi les 800 marches de l’al-Deir trail, les plus sportifs se laisseront séduire par la vue imprenable sur la vallée. Depuis le Visitor Center, une marche de trois heures donne accès à l’un des incontournables de la région : « Little Petra », ou « Siq al-Barid ». Après avoir traversé un étroit canyon de plusieurs centaines de mètres, la magie de la petite Pétra opère : un temple, des tricliums et des maisons nabatéennes ont survécu au passage du temps. Le soir, c’est le « Petra by night » qui illumine les yeux des voyageurs. Trois fois par semaine, 1800 bougies éclairent les façades du Trésor. La musique traditionnelle bédouine accompagne les lueurs dansantes.

Vous aimerez aussi


Visiter le Wadi Rum

Visiter le Wadi Rum
Au sud de la Jordanie, l'un des déserts les plus connus au monde s'étire entre dunes de sables et falaises de grès : le Wadi Rum.
Voir l‘article

Visiter Jérash

Visiter Jérash
Ancienne cité de la Décapole romaine, Jerash compte parmi les plus belles ruines de l'Antiquité du royaume hachémite.
Voir l‘article

Visiter Aqaba

Visiter Aqaba
Sur les rives de la mer Rouge, à l'extrême sud du pays, Aqaba offre au voyageur une autre facette de la Jordanie. Loin du désert, la station balnéaire est un incontournable pour tous les passionnés de plongée sous-marine.
Voir l‘article

Visiter Madaba

Visiter Madaba
Madaba est l'une des principales villes de Jordanie. Son atmosphère chaleureuse, ses nombreuses églises, ses magnifiques mosaïques et sa situation géographique privilégiée en font un lieu de villégiature idéal pour un séjour en terres hachémites.
Voir l‘article

Visiter Kerak (ou Karak)

Visiter Kerak (ou Karak)
Située non loin de la mer Morte, l'ancienne forteresse de Kérak, ou Karak, est l'un des châteaux les plus célèbres de Jordanie. Édifiée à partir de 1132, elle culmine à 900 mètres d'altitude.
Voir l‘article
Pétra & Wadi Rum